Aspen Bibliography

Title

Quality of mature aspen and maple forests for breeding Yellow-bellied Sapsuckers (Sphyrapicus varius).

Document Type

Article

Journal/Book Title/Conference

Canadian Journal of Zoology

Volume

89

Issue

2

First Page

148

Last Page

160

Publication Date

2011

Abstract

Mature aspen (genus Populus L..) and maple (genus Acer L.) forests appear to be high-quality breeding habitat for Yellow-bellied Sapsuckers (Sphyrapicus varius (L., 1766)). To explore some of the mechanisms that influence quality of the breeding habitat, we measured demographic and breeding resources in four forest stands each of 95-year-old quaking aspen (Populus tremuloides Michx.) and 182-year-old sugar maple (Acer saccharum Marsh.) in Algonquin Provincial Park, Ontario, from 2007 to 2009. Population density was higher, egg laying earlier, clutches larger, hatching success greater, and per capita and population fledgling production higher in maple stands compared with aspen stands. Longer nest-building and prelaying stages in aspen stands delayed egg laying by 5 days relative to maple stands. The delay in egg laying in aspen stands may have been caused by lower quality sap resources, which then resulted in lower productivity. Adults delivered smaller food loads to nests in aspen stands than in maple stands, which may have increased nestling mortality in aspen stands. Although per capita fledgling production was lower in aspen stands than in maple stands, Yellow-bellied Sapsuckers in both forests were able to replace themselves, suggesting that mature deciduous and mixed-deciduous forests, in general, are high-quality breeding habitat for this sapsucker. Les forêts matures de peupliers (le genre Populus L.) et d'érables (le genre Acer L.) semblent fournir un habitat de reproduction de haute qualité au pic maculé (Sphyrapicus varius (L., 1766)). Avec comme objectif d'explorer certains des mécanismes qui influencent la qualité de l'habitat de reproduction, nous avons mesuré les ressources démographiques et reproductives dans quatre peuplements forestiers de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides Michx.) de 95 ans et d'érables à sucre (Acer saccharum Marsh.) de 182 ans dans le Parc provincial Algonquin, Ontario, de 2007 à 2009. La densité de population est plus élevée, la ponte plus hâtive, les couvées plus grandes, le succès de l'éclosion plus élevé et la production de petits à l'envol plus importante dans l'ensemble de la population et par individu dans les peuplements d'érables que dans ceux de peupliers. La durée plus longue des étapes de la construction du nid et d'avant la ponte dans les peuplements de peupliers retarde la ponte de 5 jours par rapport aux peuplements d'érables. Ce délai de la ponte dans les peuplements de peupliers peut être dû aux ressources de sève de moins bonne qualité, ce qui mène à une productivité réduite. Les adultes des peuplements de peupliers rapportent au nid des charges alimentaires plus petites que ceux des peuplements d'érables, ce qui peut augmenter la mortalité des petits au nid dans les peuplements de peupliers. Bien que la production de petits à l'envol par individu soit plus faible dans les peuplements de peupliers que dans ceux d'érables, les pics maculés des deux forêts sont capables d'assurer leur remplacement, ce qui laisse croire qu'en général les forêts matures décidues et mixtes-décidues représentent des habitats de reproduction de haute qualité pour ce pic.